Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 février 2010 3 10 /02 /février /2010 11:32

9emeart.jpg
La galerie du 9e art (4 rue Crétet 75009 Paris) propose, du 11 au 17 février 2010, une exposition – vente d'œuvres d'André Juillard.

9art-juillard.jpg ©Edition Toth / André Juillard

L'exposition présente les crayonnés des illustrations réalisés entre mars 1996 et février 1999, pour accompagner 80 chroniques de Bruno Frappat intitulées "L'humeur du jour" et écrites pour le journal "La Croix". Ces chroniques et ces illustrations ont été reprises dans l'album "80 semaines" (éditions Toth).

Le vernissage de l'exposition aura lieu le jeudi 11 février 2010 à partir de 19h en présence de l'auteur.


GALERIE 9e ART
4 rue Crétet
75009 PARIS

ouvert du mardi au samedi
de 14h à 19h et sur rendez-vous.
métro Anvers ou Pigalle ligne 2


Tél : +33 1 42 80 50 67
Fax : +33 1 42 80 50 67
contact@galerie9art.com

Repost 0
Published by l'Epervier - dans Les denières News
commenter cet article
8 février 2010 1 08 /02 /février /2010 10:09
Dimanche dernier, je n'ai pas pu m'empêcher de faire un aller-retour Bruxelles - Paris. Pas pour les soldes mais pour aller un peu plus au Sud-Ouest de Paris, à Versailles. Non pas pour le sublime château mais bien pour la fabuleuse "Expo BD  André Juillard à Versailles".

107     111.JPG

120.JPG


Cette rétrospéctive se passe sur trois thémes génériques:

André Juillard réinvente la BD historique.
André Juillard à la rencontre de Louise et Léna.
André Juillard au service du mythe Blake & Mortimer.

Au nombre de photos faîtes, je ne peux pas vous en faire partager le tout en même temps, je vais commencer donc par la BD Historique.



156.JPGMasquerouge: Bleu de couverture avec calque et mise en couleur, pour l'intégrale.

158.JPGMasqueroue T3. Couverture encre de chine.


160.JPGLes 7 vies de l'Epervier T6 ''La part du diable"
Les cahiers de la BD. Encre de chine et encre de couleur.


040Les 7 vies de l'Epervier T3 ''l'Arbre de Mai"
Planche 03. Encre de chine.


043-copie-1Les 7 vies de l'Epervier T4 ''Hyronimus"
Planche 24. Encre de chine.


041Les 7 vies de l'Epervier T4 ''Hyronimus"
Planche 35. Encre de chine.

038Les 7 vies de l'Epervier T6 ''La part du diable"
Planche 18. Encre de chine.

044.JPGLes 7 vies de l'Epervier T6 ''La part du diable"
Planche 43. Encre de chine.

039Les 7 vies de l'Epervier T6 ''La part du diable"
Planche 46. Encre de chine.

042.JPGLes 7 vies de l'Epervier T7 ''La marque du Condor"
Couverture. Encre de chine et encre de couleur.


036Les 7 vies de l'Epervier T7 ''La marque du Condor"
Planche 02. Encre de chine.

162.JPGStatuette de Masque Rouge, Edition "La Casa Liliana" 500 ex. N°, signé.
(La statuette est présentée avec la tête de Masque Rouge et celle d'Ariane)

049Plume au Vent T1. ''La Folle et l'assassin"
Planche 14. Encre de chine et encre de couleur.

050-copie-1.JPGPlume au vent. Recherche de couverture.
Encre de Chine et encre de couleur.

176.JPG
Plume aux Vents. Recherche de couverture.
Encre de chine et encre de couleur.

169Plume au vent. T2 "L'oiseau Tonnerre"
Extrait de la Planche 15. Encre de Chine et encre de couleur.

171.JPGPlume au vent. Dessin sérigraphie. Encre de chine.


178

Plume au vent T3. "Beau-Ténébreux"
Planche 12. Encre de Chine et encre de couleur.

183
Plume au vent T4. "Ni dieu ni Diable"
Recherche duel. Planche 25. Crayon et encre de chine.

180.JPG
Plume au vent T4. "Ni dieu ni Diable" Recherche duel. Planche 25. Crayon.

186.JPG
Plume au vent T4. "Ni dieu ni Diable"
Planche 25. Encre de chine et encre de couleur.

188.JPG
Plume au vent T2. "L'Oiseau de Tonnerre"
Recherche de 4éme de Couverture. Crayon


174.JPGPlume au vent T4. "Recherche Drapés"
Crayon et encre de chine et encre de couleur.

163.JPG
Statuette d'Ariane éditée par la librairie Bulles à Nîmes, 50 ex.

LA SUITE DEMAIN, AVEC ARNO.

 
 
































Repost 0
28 janvier 2010 4 28 /01 /janvier /2010 09:53
Le n° hors-série de Marianne - Le Magazine Littéraire paru le 16 janvier 2010 est consacré au "meilleur de la BD".

Thomas Stélandre a recueilli les préférences de  22 auteurs de BD. Faire le top 10 de leur BD fétiches leurs a semblé délicat. Elire parmi elles l'album de leur vie leur est apparu tout simplement cruel.

Parmi ces 22 dessinateurs; Voici la BDthéque idéal de André Juillard:


2802juilliard.jpg

Krazy Kat,
George Herriman, éd. Futuropolis.

La Mauvaise tête,
Franquin, éd. Dupuis.

Les 7 Boules de cristal,
Hergé, éd. Casterman.

C'était la guerre des tranchées,

Tardis, éd. Casterman.

Les Scorpions du desert,

Hugo Pratt, éd. Casterman.

Major Fatal,
Moebus, éd. Les Humanoïde associés.

Partie de Chasse,

Pierre Christin et Enki Bilal, éd. Casterman.

Alack Sinner,
José Munoz et Carlo Sampayo, éd Casterman.

L'Autoroute du Soleil,

Baru, éd Casterman.

La Marque Jaune,

Edgard P. Jacobs, éd. Blacke et Mortimer.


André Juillard << L'atmosphère de Krazy Kat ? Coconino County d'abord, étrange pays au ciel noir d'encre où paraissent des formations géologiques et végétales à géométrie variable. Et aussi Ignatz, petite souris perverse qui poursuit de sa vindicte Krazy Kat, chat plus masochiste que fou sous l'oeil indigné du sergent Offissa Pupp, inefficace représentant de la loi comme il se doit. Sur un thème aussi mince, George Herriman développa trente ans durant des variations d'une inépuisable inventivité. On reste médusé devant cette extravagante série venue de nulle part et sans descendance, aussi génialement écrite que dessinée. Picasso, qui s'en faisait raconter les péripéties au téléphone par Gertrude Stein, ne s'y trompait pas. Quel regret de ne pas ajouter Spiegleman, Gotlib, Daniel Clowes, Crumb, Prado, Cosey, Druillet, J.-C. Denis, Martin Veyron, etc....
Mais je supose que les autres ne les oublieront pas. >>


KrazyKat_9-12-37_lg.jpg
© 2009 Gussoni-Yoe Studio, Inc.



Repost 0
Published by l'Epervier - dans Les interviews
commenter cet article
27 janvier 2010 3 27 /01 /janvier /2010 16:35
Quand la quête de la vie éternelle justifie la mort de son prochain...

La quête de l'immortalité se poursuit en toute violence et en parfaite intelligence.
Allemagne. De nos jours. Quelques temps avant les événements que l'Histoire retiendra sous le nom d'Affaire du Triangle Secret. Le professeur Clark a précipitamment bouclé ses bagages. Chercheur reconnu, mais participant secrètement au projet Génome-1, un programme financé par le Vatican et visant à découvrir le secret de l'immortalité, Clark sait que ses réserves sur les déviances éthiques du programme vont très vite en faire la cible des Gardiens du Sang... Ailleurs, Jean Nomane, chercheur infiltré chez ces derniers, et dépositaire de secrets indispensables à la poursuite de leurs recherches suspectes, poursuit sa fuite éperdue, accusé d'un crime qu'il n'a pas commis. La lutte pour le plus grand des pouvoirs se poursuit. Et elle ne s'embarrassera d'aucun
scrupule.

Couverture_bd_9782723470773.jpg© FALQUE / JUILLARD / CONVARD / GLENAT

Pour voir les première planches : Glénat BD


Après Le Triangle Secret et INRI, Didier Convard redonne à sa grande saga un éclairage inattendu, tout en conservant ce qui est devenu sa marque : une intrigue où l'action percutante le dispute à l'intelligence la plus excitante. Porté par les dessins de Falque et Juillard, Les Gardiens du Sang offre un nouveau et surprenant chapitre à l'un des plus grands projets éditoriaux jamais entamé en bande dessinée.

Collection: La Loge Noire

Format : 240 x 320 mm

56 pages

A paraître le 03.03.2010
Repost 0
Published by l'Epervier - dans Les denières News
commenter cet article
22 janvier 2010 5 22 /01 /janvier /2010 09:51

Ce matin du 21 janvier 2010, Jacques Martin s’en est allé rejoindre Hergé, Edgar P. Jacobs, Paul Cuvelier et Bob de Moor. Il avait 88 ans.


48841895.jpg

Hommage de Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture et de la Communication

Un grand nom de la bande dessinée, le père d’Alix, vient de nous quitter. Jacques Martin, le créateur du jeune Romain dont les aventures ont fait rêver tant de jeunes et de moins jeunes, était un dessinateur dont la puissance d’évocation se doublait d’un sens du récit hors du commun.

Il restera aussi comme l’inventeur d’un genre : la bande dessinée historique. Grâce à lui, des générations ont appris à aimer l’Histoire et à s’y plonger : la Rome de César avec Alix, la guerre de Cent Ans avec Jhen, le Ier Empire avec Arno, mais aussi l’actualité avec les trépidantes enquêtes du journaliste Guy Lefranc, sorte d’Alix du XXe siècle. Avec un sens rare du partage et de l’échange, il savait conjuguer ses talents avec ceux d’autres dessinateurs reconnus, dont il se faisait alors le scénariste. Ce grand amateur d’Histoire était depuis longtemps entré dans celle du neuvième art, aux côtés des grandes figures de l’Ecole de Bruxelles, des
maîtres de la ligne claire, Edgar P. Jacobs et, bien sûr, Hergé. Il aura donné vie à de merveilleux héros, qui de longtemps ne cesseront de nous captiver.
Pour les jeunes auteurs et dessinateurs qui se lancent dans l’exigeante carrière de la bande dessinée, Jacques Martin a toujours été un modèle.
Pour chacun, il restera un maître.

Repost 0
Published by l'Epervier - dans Les denières News
commenter cet article
21 janvier 2010 4 21 /01 /janvier /2010 10:01
Nous vous l'avions annoncé. l'Exposition qui sera consacrée à André Juillard à Versailles du 6 au 19 février prochain, sera édité un tirage collector du dernier album qu'il a dessiné pour la série Blake et Mortimer, Le Sanctuaire du Gondwana, comportant notamment une couverture inédite redessinée pour l'occasion :
 
collectopfr.jpg
  
Il s'agit du projet de couverture qui avait été annoncé peux de temps avant la sortie de cet album, remplacé finalement par la couverture définitive que nous connaissons.
Cet album collector sera tiré à 1000 exemplaires accompagnés chacun d'un ex-libris numéroté. Vendu au prix de 20 €,  il pourra être acheté sur place ou bien commandé à partir du 8 février sur le site de l'exposition : www.versaillesbd.com.

Mes remerciments à Laurent pour l'information: blog: blake-jacobs-et-mortimer
Repost 0
Published by l'Epervier - dans Les denières News
commenter cet article
11 janvier 2010 1 11 /01 /janvier /2010 09:51
Après Patrice Pellerin, en 2009, c'est au tour d'André Juillard d'être cette année l'invité d'honneur de l’Expo BD de Versailles. Du 6 au 19 février prochain, les ors de la salle des fêtes de l’Hôtel de Ville de Versailles accueilleront ce grand maître de la bande dessinée française, pour une exposition totalement inédite.
 

afficheBDpf.jpg
Auteur-phare de la bande dessinée historique francophone des années 1980 avec ses séries MasquerougeLes Sept Vies de l’épervier, André Juillard a ensuite diversifié son œuvre en travaillant sur le monde contemporain (Le Cahier bleu, Léna) puis en reprenant en 2000 avec Yves Sente la fameuse série Blake et Mortimer, après Jean Van Hamme et Ted Benoît. Ce sont ces trois univers majeurs que l’exposition présentera au travers de plus d’une centaine de planches originales. Au fil de l’expo, le travail et la technique se révèlent peu à peu, grâce à une scénographie originale, où fiction et réalité s’associent élégamment pour nous entrainer dans les détails de fabrication de la bande dessinée.

Les 270m² de la salle des fêtes accueilleront ainsi une centaine d’originaux et un espace vidéo offrant au visiteur un panorama complet de l’oeuvre de l’artiste et de son évolution, de la fin des années 70 à nos jours.

A l’occasion de cet événement exceptionnel, un album collector tiré à 1000 exemplaires du dernier Blake et Mortimer dessiné par André Juillard, Le Sanctuaire du Gondwana, sur un scénario de Yves Sente, sera proposé au public avec une couverture spécialement dessinée pour l'occasion, aux couleurs de Versailles.

Ce tirage spécial sera commercialisé au prix de 20 € TTC. Ceux qui ne pourraient se rendre à cet événement pourront le commander prochainement directement sur le site
et
www.versaillesbd.com (paiement par Paypal, envoi en France par Colissimo). 
   
Enfin les samedi 6 et dimanche 7 février, l’exposition accueillera André Juillard, de 14 h à 19 h, pour deux séances exceptionnelles de dédicace.

Durant la semaine, du lundi 8 au vendredi 19 février, sera proposée aux classes de CM1 et CM2 de la ville de Versailles une visite guidée de cette exposition. Les enfants pourront ainsi découvrir les coulisses d’une BD, de sa conception à sa réalisation.
Enfin, il est à noter que l’entrée est libre, et donc gratuite, pendant toute la période pour permettre l’accès à un plus large public (familial, amateur connaisseur, passionnés…).

Hôtel de Ville de Versailles
4 avenue de Paris – 78000 Versailles
Renseignements : 33 (0)1 30 97 80 17


D’autres info sur le site www.versaillesbd.com
Repost 0
10 janvier 2010 7 10 /01 /janvier /2010 15:29

christin_intro

Christin - Juillard - Dargaud© 2009.

Loin des héroïnes potiches, qui servent de prétexte à une histoire tarabiscotée, Léna trace un chemin singulier. Créée par le scénariste Pierre Christin et le dessinateur André Juillard, cette femme traumatisée – son mari et son fils ont été tués dans un attentat – répare sa vie comme elle peut, en s’engageant pour une cause qu’elle croit juste. Dans le deuxième tome du Long Voyage de Léna, cette espionne improvisée doit infiltrer un mouvement islamiste et côtoyer de futures kamikazes. Rencontre avec Pierre Christin, voyageur féru d’actualité et curieux des mouvements du monde.

christin_surveillance
Christin - Juillard - Dargaud© 2009.

Pourquoi reprendre le personnage de Léna, quatre ans après sa création ?

Lorsque je travaille sur une histoire, je ne prévois jamais le nombre de volumes qu’elle comportera. Tout se fait par hasard, au gré des idées. Mon entente avec André Juillard, ce qui compte beaucoup. Et puis Léna est un personnage mystérieux, cryptique, même pour ses auteurs, ce qui donne envie de la ranimer. D’autant plus qu’André ne l’a eue réellement dans la main qu’à la fin du premier épisode, et était alors frustré de ne pouvoir continuer.


Qui est-elle vraiment ?

Je ne le sais pas. Elle-même ne se dit pas tout, elle ferme son esprit quand ça ne va pas. Elle se considère partiellement guérie du choc de la perte des siens. On la sent moins ombrageuse qu’à la fin du premier album. Mais on sent qu’il va falloir aller plus loin pour mieux la cerner…


Pourquoi l’envoyer dans un milieu terroriste ?

Le terrorisme est un sujet qui me tracasse depuis longtemps, peut-être depuis Les Phalanges de l’Ordre Noir [un ouvrage dessiné par Enki Bilal, paru en 1979]. Contrairement à ce que certains peuvent penser, Le Long Voyage de Léna n’est pas une bande dessinée d’espionnage. On y raconte comment des gens peuvent commettre des actes épouvantables, pour les pires ou meilleures raisons du monde.


Dans ce deuxième tome, vous vous concentrez sur les kamikazes femmes…

Le terrorisme moderne a amené beaucoup de femmes à transformer leur corps en armes. Ce qui ne manque pas de me plonger dans la consternation… Les motivations des terroristes ne sont pas toujours nettes. Ils peuvent détester le capitalisme ou l’Occident, mais on se rend compte que presque tous ont vécu un traumatisme. Ou bien souhaitent être à la hauteur d’un parent ou grand-parent qui a été résistant, engagé dans les Brigades Rouges ou ETA.
christin_djihad
Christin - Juillard - Dargaud© 2009.

Par un cheminement obscur, ces gens deviennent des terroristes, sans toujours réaliser qu’ils se battent contre des démocraties – ce qui fait d’eux des salopards.


Pourquoi avoir choisi d’utiliser certains propos authentiques, notamment ceux des odieux Cheikh Sagheb et docteur El Shabouri, un « théoricien du sacrifice » ?

En me documentant sur le sujet, j’ai parfois cru rêver. La réalité est parfois pire que ce qu’on imagine. Certains justifient le terrorisme de manière monstrueuse. Pour son malheur, la société islamique a accouché d’excellents dialecticiens. Le personnage du docteur El Shabouri m’a notamment été inspiré par Hassan Al-Banna, un ex-partisan du socialisme arabe, qui a beaucoup influencé Tariq Ramadan.


Avez-vous voyagé pour les besoins de ce scénario ?

Je suis retourné en Australie pour ne pas en donner une image saugrenue [l’histoire y débute], et je suis allé en Géorgie. André Juillard avait dessiné les scènes qui s’y déroulent avant l’invasion russe. Pendant ces événements, j’ai prié pour que les Russes s’arrêtent avant Tbilissi, ce qu’ils ont heureusement fait. Il aurait sinon fallu tout changer…


Comment travaillez-vous avec André Juillard ?

Très facilement. Sa virtuosité et sa rapidité sont extraordinaires, il peut tout faire. Je connais ses goûts, et je prépare des textes sur mesure – il suffit qu’il réclame une scène se passant dans le désert ou une à Paris pour que je les ajoute. Je lui donne des scénarios très découpés, image, accompagnés de photos.
Je ne force pas sur les descriptions pour lui laisser une large marge de manœuvre. Contrairement à celle que j’entretiens avec Jean-Claude Mézières [qui dessine Valérian], ma relation avec André est très douce. Jean-Claude, lui, me casse les nougats, il demande régulièrement des modifications du scénario pour mieux se l’approprier.


christin_lena_mari
Christin - Juillard - Dargaud© 2009. 

Je ne force pas sur les descriptions pour lui laisser une large marge de manœuvre. Contrairement à celle que j’entretiens avec Jean-Claude Mézières [qui dessine Valérian], ma relation avec André est très douce. Jean-Claude, lui, me casse les nougats, il demande régulièrement des modifications du scénario pour mieux se l’approprier.


Retrouvera-t-on Léna ?

Oui, probablement, mais pas forcément dans une suite à ce diptyque. Pour l’instant, André Juillard a d’autres projets. Et nous ne voulons pas imiter les séries BD qui tirent à la ligne et dont le concept s’affaiblit au fil des albums. Nous allons trouver une formule pour parler d’elle autrement, mais ce n’est pas encore mûr dans nos esprits pour l’instant.


Quels sont vos autres projets ?

Avec Jean-Claude Mézières, nous nous apprêtons à publier le der des ders de Valérian – une série que nous poursuivons depuis quarante ans ! Il faut finir en beauté avant d’être gâteux. Mais il y a un travail de deuil à faire, lâcher des personnages avec lesquels nous avons vécu pendant tant d’années est douloureux. Sinon, je lance chez Mango une petite collection de romans originaux, autour de Valérian toujours. C’est très marrant, il y a dans cette affaire un côté intimiste et psychologisant. D’autres auteurs vont prendre la suite. Et puis je participe à un projet avec Frank Giroud – cela me permet de fréquenter des gens plus jeunes ! Mais je ne peux en dire plus pour le moment.


Propos recueillis par Laurence Le Saux
Copyleft 2010 BoDoï

Repost 0
Published by l'Epervier - dans Les interviews
commenter cet article
8 janvier 2010 5 08 /01 /janvier /2010 09:31
Ce début d'année 2010 sera riche pour André Juillard est tout ses admirateurs: Expositions est dédicaces.

(78) Versailles
L'Expo BD: André Juillard à Versailles. Du 6 au 19 février 2010.

Après Patrice Pellerin, en 2009, c'est au tour d'André Juillard d'être l'invité d'honneur de l'Expo BD de Versailles. Du 6 au 19 février 2010, l'Hôtel de Ville de Versailles accueille ce grand maître de la bande dessinée française pour une exposition en forme de retrospective. Trois univers sont privilégiés : l'Histoire avec la série des 7 Vies de l'épervier, le monde contemporain avec
Le Cahier Bleu et Léna, enfin Blake et Mortimer, la série de Jacobs qu'illustre Juillard depuis 2000 et qui constitue un univers à part entière.

Une centaine de planches originales seront exposées et un album collector Blake & Mortimer du Sanctuaire du Gondwana tiré à 1000 exemplaires,  
spécialement tiré à 1000 exemplaires avec une couverture dédiée à Versailles.. A noter que durant la semaine du lundi 8 au vendredi 19 février, une visite guidée de cette exposition sera proposée aux classes de CM1 et CM2 de la ville de Versailles.

André Juillard à Versailles
Du 06 au  19 février
Hôtel de Ville de Versailles, 4 avenue de Paris, 78000 Versailles
Entrée libre et gratuite
Infos :
www.versaillesbd.com - 01 30 97 80 17

(22)
Côtes d'Armor.
Festival de la Bande Dessinée de Perros-Guirec. 17ème Edition. 17 & 18 Avril 2010
Invité d'Honneur : Jean-Charles Kraehn

Auteur présent : André juillard
Ventes, Dédicaces & Rencontres, Expos, Bouquinistes, Espace Jeunesse

Site weeb du festival  BD de Perros-Guirec: www.bdperros.com








Repost 0
Published by l'Epervier - dans Rencontre - Dédicace
commenter cet article
2 janvier 2010 6 02 /01 /janvier /2010 13:49
Le blog de André Juillard vous souhaite une excellente année 2010 avec cette carte réalisé par André Juillard.

1304.jpg
  Dessin d'André Juillard pour les Editions Alain Beaulet
Repost 0
Published by l'Epervier - dans Les denières News
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog d'André Juillard
  • Le blog d'André Juillard
  • : Ce blog (non officiel mais autorisé). Le seul objectif est de faire partager ma passion en mettant en avant l'oeuvre du dessinateur André Juillard, son actualité, ses travaux ou projet anciens et récents.
  • Contact

Recherche