Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 avril 2014 2 15 /04 /avril /2014 22:52

Fans de Blake et Mortimer, réjouissez-vous ! 

Dès ce lundi 14 avril Yves Sente et André Juillard nous invitent à découvrir dans les pages du journale "Le Soir" les nouvelles aventures de nos deux British et leur ennemi de toujours Olrick.

 

10153221_427307140739598_8350012465199975913_n.jpg

Il y a eu aussi un article de Daniel Couvreur pour une interview des deux auteurs publié dans le journal "Le Soir" du 12 & 13 Avril. Forum du www.centaurclub.com

 

BFM-limoges-0004.jpg

Strip 1 du lundi 14 avril 2014

BFM-limoges-0003-copie-1.jpg

Strip 2 du mardi 15 avril 2014

BFM-limoges 0001

©  - 2014 Editions Blake & Mortimer / Juillard - Sente

Repost 0
Published by l'Epervier - dans Les denières News
commenter cet article
11 janvier 2014 6 11 /01 /janvier /2014 01:20

SDC13270

Blog BD-BOX par Francis Forget

Le retour des 7 vies de l’Epervier

Une des grandes séries de la BD historique, Les 7 vies de l’Epervier, fait son retour avec un nouvel album. Au scénario, Patrick Cothias ne nous sert pas du réchauffé et André Juillard, au dessin, est simplement sublime. Ça fait du bien de commencer l’année avec autant de talents !

Les 7 vies 5

Il souffle comme un vent des eighties sur les étales des libraires. Un album des 7 vies de l’Epervier, signé des auteurs originels de la série, Patrick Cothias et André Juillard, est en vente depuis le 6 janvier, trente années après le premier tome. Il était très attendu. Il est vrai que la série fait partie du patrimoine de la BD franco-belge. Elle est un des fleurons de Vécu, collection de bandes dessinées historiques qui a fait la renommée de l’éditeur Jacques Glénat dans les années 80. Avec au catalogue de très belles pépites comme Les Passagers du vent de Bourgeon, Les Tours de Bois-Maury d’Hermann ou Louis la Guigne de Dethorey et Giroud. Le succès et la fertilité créatrice du scénariste Patrick Cothias ont engendré pas moins de 14 tomes pour Les 7 vies de l'Epervier et 39 pour les séries satellites dérivées de la série mère (Masquerouge, Coeur Brûlé, Ninon secrète, Le Fou du Roy, Le Masque de fer, Les tentations de Navarre, Le chevalier, la Mort et le Diable).

Les 7 vies 2

Pas de panique, si vous n’avez pas lu tous ces albums, vous pourrez sans peine apprécier ce nouvel opus qui est un récit complet. Et si des références aux précédents épisodes parsèment le récit, l’histoire se tient suffisamment bien par elle-même. C‘est une quête. Celle d’une mère, Ariane de Troïl, pour sa fille Ninon. Revenue du Canada, la fine lame d’Ariane découvre en France que sa descendance a survécu. Le parcours sera compliqué et cruel car, en cet hiver de 1642, les ennemis et les bretteurs ne manquent pas au Royaume de France. Dans une interprétation toute personnelle du mariage pour tous, Ariane se fait accompagner dans cette aventure par son mari Mohawak Beau, amérindien homosexuel, et par son amant Germain. Histoire de pimenter une vie qui n’a pourtant rien de monotone.

 Les 7 vies 3

Le froid, Paris, les chevaux au galop, les capes et les épées, les femmes, André Juillard sait toujours très bien les dessiner. Peut-être même mieux encore. L’album est graphiquement une vraie réussite. Le plaisir est intact de retrouver le trait de celui qui fit naître la série et qui entre-temps a produit quelques Blake et Mortimer. André Juillard est un Grand. Il le démontrera une fois de plus, à Paris, où ses planches seront exposées du 10 au 12 janvier au Bastille design center, et du 13 au 2 février 2014 à la Galerie du 9e art.

Images Les 7 vies de l'Epervier © Cothias & Juillard / Editions Dargaud

Repost 0
Published by l'Epervier - dans Les denières News
commenter cet article
3 janvier 2014 5 03 /01 /janvier /2014 12:55

Le blog de André Juillard vous présente ces meilleurs vœux pour l'année 2014. 

 

BFM-limoges-0002.jpg

Catre de voeux 2014 de J-M Korber,  dessinés et personnalisés par André Juillard.

Un grand merci à J-M.


BFM-limoges-0003.jpg

Carte de Voeux 2014 de Alain Beaulet. 


Repost 0
Published by l'Epervier - dans Les denières News
commenter cet article
3 décembre 2013 2 03 /12 /décembre /2013 16:31

 

Quinze ans après
DARGAUD

Couverture 

 

Quinze ans après, le tome 1 de la troisième époque des Sept vies de l'Épervier, marque le retour de la saga imaginée par Patrick Cothias et André Juillard autour de l'histoire tragique d'Ariane.

La nouvelle époque, la troisième, des Sept vies de l'Épervier commence en 1642. Ariane, Germain et Beau sont de retour après un long voyage sur continent nord-américain. La jeune femme est provoquée en duel par le vicomte de Roquefeuille, qu'elle a autrefois elle-même gravement blessé. La jeune femme l'éconduit, et les trois amis décident de quitter Paris en attendant que la situation se calme. Ils se rendent à Fougy, là même où Ariane fut internée et accoucha. Les souvenirs reviennent peu à peu, et Ariane découvre que sa fille, Ninon, a survécu malgré les conditions tragiques de sa naissance. Le groupe part à la recherche de l'enfant, réveillant certaines blessures du passé, quinze ans après...

Troisième cycle des Sept vies de l'Épervier ; série culte de la BD historique, un récit captivant et une histoire tragique.

 

Sortie prévues le 10 janvier 2014 aux édition Dargaud.
Repost 0
Published by l'Epervier - dans Les denières News
commenter cet article
8 novembre 2013 5 08 /11 /novembre /2013 14:10

"L'IMMANQUABLE"

La BD en avant - première N°34

Les 7 Vies de L'Epervier. Un 3ème cycle très attendu.

52664629-c230-4ef6-a5d9-092558bedf29

L'Immanquable N°34 Novembre 2013

Dargaud a choisi l'Immanquable pour la prépublication du dernier opus des 7 Vies de l'Epervier, bien que l'on n'ai déja vu et lu ces pages en avant-premiere dans Casemate N°61 de Juillet-Août 2013, c'est toujours un réel plaisir d'autant plus que André a fini de mettre en couleurs les planches. Donc, un conseil : ne rater sous aucun prétexte la suite des 7 Vies de l'Epervier dans l'Immanquable N° 35 de Décembre.

 

www.dbdmag.fr

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by l'Epervier - dans Les denières News
commenter cet article
25 octobre 2013 5 25 /10 /octobre /2013 14:01

Portfolio composé de 40 planches dont 38 de dessins d’André Juillard.

300 exemplaires signés et numérotés par André Juillard.

 

2004.jpg

©JUILLARD/Edition Alain Beaulet

 

41PaV7xoY2L.jpg

 

2007.jpg

 

2008.jpg

 

2009.jpg


 

Format portfolio 160 x 220 mm.
Portfolio sous forme de pochette 
Sirio Color Pietrade.
Étiquette en titre sur le premier plat,
sur Rives vergé,
comportant un dessin d'André Juillard.
 
Format des planches 145 x 210 mm.
Les planches sont imprimées 
sur Rives vergé de 320 g.

TIRAGE NUMÉROTÉ ET SIGNÉ PAR ANDRÉ JUILLARD 300 EXEMPLAIRES
 
120 euros
 
DISPONIBLE FIN NOVEMBRE

Chez Alain Beaulet 

En Belgique: Galerie Bruxelles-Paris

Repost 0
Published by l'Epervier - dans Les denières News
commenter cet article
17 octobre 2013 4 17 /10 /octobre /2013 07:48
 Les Toqués, comme moi, de l'oeuvre d'André Juillard, l'on bien sûr remarqué que l'ami Cyrille avait inauguré une page facebook en mai dernier sur le thème des originaux de Juillard. Je lui ai demandé de vous présenter lui-même sa page. Comme à son habitude, il nous à dénichè une pépite, il nous la dévoilée içi : 
 
 fbjuillard-copie-1.jpg
 
 
 A peine inaugurée, la Galerie Glénat (22 rue de Picardie, Paris - http://www.galerie-glenat.com ) présente de petits trésors issus de la Collection Personnelle de Jacques Glénat ... Une des pièces maîtresses ? La Couverture Originale Couleurs (encres de Chine, encres de couleurs) de l'Intégrale des 7 vies de l'Epervier (1999), avec tous les protagonistes de cette somptueuse Saga ... 
 Non visible sur leur site encore en construction, je vous propose de la découvrir en EXCLUSIVITE sur ma page Facebook dédiée à André Juillard et ses Originaux : www.facebook.com/AndreJuillardOriginaux ) : Actualités des ventes en Galeries, Ventes aux Enchères, Visuels de Collections privées, etc ... Un espace de discussion ouvert à tous autour d'une Passion Commune : l' Elégance des Originaux d'André Juillard ... N'hésitez-pas à y passer, vous y abonner (250 membres actuellement) par un simple Like (J'aime), et faire circuler l'infos sur vos murs pour que la communauté grossisse encore ... Quant à la pièce, elle est là : Intégrale 7 vies de l'épervier Côté Encadrement, on aime ou pas ... mais il a le mérite de ne pas laisser indifférent ! A bientôt sur www.facebook.com/AndreJuillardOriginaux Cyrille, administrateur de la page FB 
Repost 0
Published by l'Epervier - dans Les denières News
commenter cet article
15 octobre 2013 2 15 /10 /octobre /2013 16:52

LE MONDE ARGENT | 14.10.2013 à 16h48 |Philippe Guillaume

 

Bonne nouvelle pour les admirateurs de l'oeuvre d'André Juillard. Le dessinateur travaille avec le scénariste Patrick Cothias sur une suite de leur célèbre série des "Sept Vies de l'Epervier". Prévu pour janvier 2014, le retour après douze ans d'absence de leur héroïne Ariane de Troïl et de ses compagnons, révélé cet été par le magazine Casemate, s'annonce tel un événement. Les planches originales des sept albums des "Sept Vies de l'Epervier" et des quatre titres de leur suite, "Plume aux vents", figurent en effet parmi les oeuvres les plus recherchées de l'auteur. Car c'est au fil de ce travail, entamé il y a trente ans, qu'André Juillard a développé son style académique au trait particulièrement élégant et agréable à regarder, suscitant l'engouement des collectionneurs. Deux planches à l'encre de Chine extraites de La Blanche Morte, premier tome des "Sept Vies", se sont ainsi vendues respectivement à 5 300 et 5 600 euros en octobre 2011 chez Artcurial. Dix-huit mois plus tôt, cette même maison avait adjugé une planche de L'Oiseau Tonnerre, tome II de "Plume aux vents", cette fois en couleurs directes, à 5 800 euros.

Plus encore que les "Sept Vies" ou "Plume aux vents", ce sont les originaux extraits du Cahier bleu que les collectionneurs convoitent. Dans cette intrigue sentimentale contemporaine, publiée en 1994, André Juillard, à la fois scénariste et dessinateur, se révèle au sommet de son art, mariant avec aisance un récit original et un dessin à la lisibilité esthétique remarquable, ce qui lui vaudra de nombreux prix. La planche 30 de cet album, l'une des plus belles il est vrai, a ainsi atteint 9 800 euros en mars 2010.

3495515_5_13cd_la-planche-30-du-cahier-bleu-ed-casterman_67.jpg

COTES ASSEZ ÉLEVÉES

Par la suite, les contraintes exigées de l'auteur pour qu'il se fonde dans la charte particulièrement contraignante de "Blake et Mortimer", qu'il reprend en 1999 avec le scénariste Yves Sente, ont contribué, de l'avis des spécialistes, à figer un peu son trait. Certes, les planches de ces albums peuvent atteindre des cotes assez élevées, car elles séduisent une autre catégorie de collectionneurs, également intéressés par les personnages créés par Edgar P. Jacobs. Elles peuvent senégocier jusqu'à 4 000 euros, comme cette planche à l'encre de Chine et à la mine de plomb extraite du tome II des Sarcophages du 7e continent, adjugée en mars 2012, toujours chez Artcurial. Mais les autres productions récentes de l'auteur séduisent moins. Les originaux tirés des deux albums de "Lena", réalisés avec Pierre Christin ou du "one shot" Mezek sur scénario de Yann sont loin d'atteindre ces cotes. Les prix tournent plutôt autour de 2 500 euros pour des planches en couleurs directes.

 

Parce qu'il est reconnu comme l'un des maîtres de la bande dessinée contemporaine, la cote d'André Juillard est assurément à la hausse. Mais le collectionneur se devra d'être sélectif dans ses choix, car le marché fourmille d'illustrations diverses de ce dessinateur particulièrement prolifique.

 

Philippe Guillaume

 

Repost 0
Published by l'Epervier - dans Les denières News
commenter cet article
13 octobre 2013 7 13 /10 /octobre /2013 20:51

Depuis son repaire de Minihy-Tréguier, André Juillard bulle dare-dare pour que les Sept vies de l'Épervier reprennent leur envol début 2014. Stakhanoviste de la BD, l'auteur enchaînera avec un nouveau Blake et Mortimer, attendu dans un an.

 


2241073_15524571-julliardinterieu-20130921-l131d-copie-2.jpg 

Le chantre de la BD historique met les bouchées doubles pour boucler le prochain album des Sept vies de l'Épervier, événement attendu depuis quinze ans par les bédéphiles


Un bulleur en série. Un agité de la case. Un croqueur jamais rassasié. André Juillard, près de quarante années de métier, n'est pas du genre à coincer la bulle. Du moins pas comme tout le monde. L'été venu, le Parisien aux 65 printemps quitte la capitale pour mieux s'installer sur les bords du Jaudy, à Minihy-Tréguier. Là, depuis la mansarde de la vieille ferme achetée il y a vingt ans, « sur un coup de coeur », l'artiste agite ses crayons, compulse ses illustrés, épluche ses coupures de magazines. Pour mieux, ensuite, une fois documenté, donner vie à ses personnages, toujours hauts en couleur.

Pied à la planche

« Avec mon épouse, Anne, on s'installe ici de juin à fin septembre. Ça me change de mes 9 m² d'atelier à Paris. De toute façon, je n'aime pas les voyages », renseigne le papa d'Ariane, Guillemot et Masquerouge, ses héros des Sept vies de l'Épervier, qui s'ébrouent sous le pinceau de l'artiste.En ce début septembre (la rencontre a eu lieu il y a trois semaines, NDLR), le chantre de la BD historique (*) met les bouchées doubles pour terminer le prochain épisode, album-événement attendu depuis quinze ans par les bédéphiles. « J'en suis à la page 42. Il me reste dix planches pour le boucler », esquisse Juillard, un oeil sur l'encre qui sèche, l'autre sur son planning hebdo, affiché bien en évidence au milieu des pots. Dargaud, l'éditeur, avait prévu une sortie cet automne. Ce sera pour janvier. À raison de trois jours par planche, l'affaire devrait être pliée « début décembre », précise le roi de la saga, le verbe aussi précis que son trait de crayon.« Ce coup-ci, avec Patrick Cothias (le scénariste lannionnais, NDLR), on a décidé que ce serait un one-shot. Les gens ne veulent plus attendre. Et moi, je n'ai peut-être plus le même souffle. » Excès d'humilité ? Accès de doute ? Juillard n'a, loin s'en faut, pas encore la patte cacochyme. Il suffit de consulter les fans de Blake et Mortimer, qu'il contente depuis treize ans.

Quand le fan rejointle maître

L'habitué du Festival de BD de Perros-Guirec a, en effet, repris le flambeau de Jacobs (disparu en 1989) pour poursuivre la saga mythique des deux sujets de sa Glorieuse Majesté, entamée au sortir de la Seconde Guerre, deux ans avant sa propre naissance. « Ted Benoît était trop lent. L'éditeur a donc souhaité mettre une deuxième équipe sur le coup. J'ai fait un essai. Ils ont dit OK. »

Work cabinet

Le verbe économe à l'heure de se mettre sérieusement à table, Juillard fend un brin l'armure, un oeil sur son mug goodies (avec la tête de Mortimer), où trempouillent ses instruments de travail. « Au départ, pour Blake, j'avais de l'inquiétude, de l'appréhension. Allais-je être à la hauteur ? », s'interrogeait le fan de toujours. Rapidement rassuré, il a poussé un ouf de soulagement devant l'accueil général. « Je n'avais pas envie de trahir l'enfant que j'étais », résume l'élève, qui, sans vouloir singer le maître, voulait en conserver l'âme.Aidé par les bios des personnages, des fiches dressées par Jacobs lui-même, poussant le souci de vérité jusqu'à humer l'ambiance du Londres de Churchill en visitant son « work cabinet museum », Juillard entre dans l'Histoire, comme dans ses histoires, toujours à l'heure H. « Je travaille tous les jours de 10 h à 19 h. Là, ça fait un moment que je n'ai pas coupé. Je n'ai pas levé le pied depuis trois ou quatre ans. Après Blake et Mortimer, je vais faire une petite pause de trois-quatre mois. Ça fera du bien. » Des vacances, mais encore une fois à sa façon. Pinceaux et crayons en main. Pour des aquarelles et des dessins destinés à une prochaine expo. Un break loin des bulles mais jamais sans pétillant.

* Les Sept vies de l'Épervier se passe sous le règne de Henri IV.

  • Arnaud Morvanavec André Morvan
Repost 0
Published by l'Epervier - dans Les denières News
commenter cet article
2 juillet 2013 2 02 /07 /juillet /2013 11:45

Alors que Patrick Cothias et André Juillard travaillent sur un one shot inédit des 7 Vies de l’Épervier,

(Initialement prévu pour novembre 2013 chez Dargaud, il ne sortira qu'en Janvier 2014).

Le numéro 61 de Casemate, daté juillet-août, consacre un cahier spécial de 32 pages à cet album qui se déroule quinze ans après la série Plume aux vents, avec interview des auteurs Pattrick Cothias et André Juillard, et la cerise sur le gateau 21 planches en avant-première et commentée.

csm61

 

Casemate 61b

© Casemate

www.casemate.fr

Repost 0
Published by l'Epervier - dans Les denières News
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog d'André Juillard
  • Le blog d'André Juillard
  • : Ce blog (non officiel mais autorisé). Le seul objectif est de faire partager ma passion en mettant en avant l'oeuvre du dessinateur André Juillard, son actualité, ses travaux ou projet anciens et récents.
  • Contact

Recherche