Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 avril 2010 7 18 /04 /avril /2010 23:23

Ma dernière petite trouvaille.

Il s'agit d' une plaquette publicitaire "Destination...Bridge" 1998 avec 2 illustrations couleurs.

 

Scan10019

 

Scan10021.JPG

 

Scan10020.JPG

©Bridge Club Tête d'Or / Juillard

Repost 0
1 avril 2010 4 01 /04 /avril /2010 00:21

couv_figures.jpg

©1993 / Editions Hoëbeke


Un hommage qui date de 1993 aux grands de la BD réalisé pour en révélés par la photographie : des portraits qui dépassent la simple transcription d’un visage pour traduire l’identité de l’artiste (accompagnés d’une photo dans leur lieu de travail ou leur lieu de vie ainsi qu’une vignette particulièrement évocatrice).


Le résultat est éloquent. Quarante des plus grands auteurs du 9ème art se dévoilent dans le secret et la richesse de leur univers personnel (Bilal, Uderzo, Franquin, Hugo Pratt, Juillard, Margerin, Martin Veyron, Floc’h, Loustal…..) »



Hervé Bruhat n'a ménagé ni son temps ni son talent pour nous montrer quarante des plus grands auteurs de la BD qui se dévoilent dans le secret et la richesse de leur univers personnel. C'est l'une des révélations de cet ouvrage: tous vivent au coeur de leur création. Ils ressemblent souvent à leurs héros et toujours aux mondes qu'ils inventent. En marge de cette galerie de portraits, Jean-Luc Fromental ébauche à traits vifs le portrait de groupe de ces créateurs français, belges, italiens, qui ont fait de la bande dessinée l'un des arts les plus vivants d'Europe.



Scan10012.JPG



Tout est une question de forme. Pourquoi le peintre, le poète, le romancier, le musicien, en bref l'artiste de quelque valeur, commence t'il toujours par acquérir et étudier les règles de l'art dans lequel il a choisi de s'exprimer ? Pourquoi l'ignorance de ces règles ou leur rejet anticipé sont-ils des garanties d'échec à toute entreprise de création ?

Parce que, répond Stevenson dans un essai sur les techniques littéraires, "le but et le mobile de tout les arts sont de créer des structures, des formes". Or, la forme ne peut naître sans conscience de la forme. Impossible, ou presque, de créer une chose dont on ignore qu'elle existe. L'art obéit donc à un double mouvement : apprentissage et prise d'autonomie par rapport à cet apprentissage. Le cycle s'accomplit plus ou moins vite en fonction des individus. La sortie de la matrice peut être très rapide ou, au contraire, demander des années. Au contraire, demander des années. Et parfois ne jamais s'effectuer. L'artiste sera alors qualifié d'académique.


Scan10011.JPG

Juillard est lent, mais sûrement pas académique. Sa lenteur s'explique. Il a choisi comme champ d'expression un domaine où l'apprentissage est prépondérant : celui de la bande dessinée réaliste, historique de surcroît, qui pousse la représentation aux limites de la reconstitution. Nul doute, à voir sa virtuosité graphique, qu'il aurait pu s'aventurer sur des terrains plus libres, plus ouverts à l'expression subjective, et donc s'émanciper plus tôt des règles. Il s'est imposé, au contraire, de les subir toutes. Travailler comme il l'a fait longtemps pour les deux grandes centrales de la presse enfantine, catholique et communiste, c'était s'exposer à de lourdes contraintes de périodicité, de longueur, de contenu, ajouter aux canons de son art le carcan d'une logique éditoriale assez bornée.


Scan10014.JPG

Sans doute avait-il besoin de sentir les barreaux pour prendre la mesure de son désir de liberté. Il a commencé à les tordre en partant publier dans les revues adultes. L'évasion entreprise, il ira jusqu'au bout. D'ores et déjà, le classicisme de son travail ne masque plus la singumarité. Avec une discrétion qui lui est naturelle, Juillard transfigure le genre auquel il est lié, lui impose un style, une forme, qui n'appartiennent qu'à lui.

 

 

Jean-Luc Fromental

Hervé Bruhat 

Figures de la BD

24 x 30,5 cm, 176 p.
ISBN : 2905292652
Paru le 02/11/1993

http://www.hoebeke.fr

http://www.hervebruhat.com

 

 

 


Repost 0
23 mars 2010 2 23 /03 /mars /2010 00:56
4 planches inconnu & paru une seule fois dans (A SUIVRE) Le magazine de la Bande Dessinée. Numéro 181 de Février 1993.

A l'occasion de la sortie du nouveau film de Francis Coppola, tiré  du livre de Bram Stocker, François Boucq, Jeff Porquié et André Juillard se sont penchés sur le mythe éternel de Dracula.


Dessin: Juillard /scénario: Desberg. 
Dracula. Le dernier témoin. 4 planches



Scan10009.JPG

Scan10005

Scan10006-copie-1.JPG

Scan10010.JPG
©Casterman (A SUIVRE) / André Juillard







Repost 0
22 mars 2010 1 22 /03 /mars /2010 09:35
Dernière trouvaille dans un bac chez un ami libraire / gallerie ''Petit Papier'' à Bruxelles..

André Juillard à illustré en 1990 une couverture pour le journal JET, (Le premier journal Europeen des jeunes talents)


Scan10008.JPG
N° 4 Avril 1990
Repost 0

Présentation

  • : Le blog d'André Juillard
  • Le blog d'André Juillard
  • : Ce blog (non officiel mais autorisé). Le seul objectif est de faire partager ma passion en mettant en avant l'oeuvre du dessinateur André Juillard, son actualité, ses travaux ou projet anciens et récents.
  • Contact

Recherche